Histoires de sexe

Histoires de sexe écrites par des clients

Au service de deux blédars hétéros
Histoire gay publiée le 04/10/2018
Salut, moi c'est Nathan, j'ai 25 ans 1m70 60 kg yeux vert blond. Je suis en couple depuis quelques années avec un céfran 1m85 70kg yeux marron, châtain, mais il a grandit avec des rebeus et à même fait quelques temps en heps, donc c'est plutôt kiffant pour moi, il est bien sur chômeur et m'a présenté qu'à de très rare potes à lui. Un week-end ou il était parti s'amuser loin de Toulouse, je suis parti traîner en ville après mon boulot (je suis serveur dans un restaurant) mon but lors de cette sortie croiser des mecs et essayer de les accoster pour les sucer. J'habite le long du canal, y a pas mal de putes donc pas mal de mecs mort la faim, je sais que je peux en trouver puisque j'ai déjà tenter l'expérience avant d'être en couple, mais à ce moment la j'étais tombé que sur des mecs pas top. Donc je commence mon tour, il est 1h du mat, ça grouille de mec le long du canal, quelques vieux mais, a ma grande surprise, pas mal de rebeus et de blacks. Quand j'en croise un je le salue et je demande cash "Tu veux que je te pompe gratos" j'ai le coeur qui bat a 1000 a l'heure a chaque demande. je reçois que de refus, quelques insultes mais ça va jamais plus loin. A un moment, je croise deux mecs types arabes, là j'ose pas demander, deux c'est plutôt risqué, mais je dois avouer que j'ai du mal a pas les mater. ils le remarquent et une fois que nous nous sommes croisés ils se retournent et me parlent en anglais me demandent de venir. L'un doit mesurer 1m80 peau très foncé doit avoir dans mes ages, l'autre plus vieux 1m75 est barbu. Ils sont vêtus de joggings qui sont plus très jeunes, et T-Shirt. Je me retourne, mais n'y va pas. Quelques minutes plus tard, je décide de rentrer vers chez moi, en me disant que je recroiserai surement les 2 mecs, puisqu'ils allaient dans cette direction (les prostituées sont vraiment en bas de chez moi). Et ça rate pas, à quelques pas de chez moi, je les double, il essayaient de discuter avec une pute.Ils me rattrapent très vite et me demande ce que je fais ici (toujours en anglais) je réponds que j'ai grave envie de sucer. Le plus jeune me demande si j'ai des condoms. je réponds que oui, chez moi j'en ai et que je vis juste a coté. on marche un peu ensemble, le jeune me demande si je me fais prendre je confirme. le plus vieux reste un peu à l'écart. Il me demandera tout de même "Pourquoi tu préfères les mecs?" . On arrive devant chez moi. je sais pas trop comment réagir. je leur dis que je vais monter chercher les présos. Mais ils me disent qu'ils veulent pas faire ça dans la rue. moi j'ai pas envie de les faire monter même si mon mec est pas la, c'est tout de même risqué deux arabes qui viennent d'arriver sur le pays ... je leur demande de rester juste le temps que j'ailles chercher les condoms et qu'on trouvera bien une solution. Je monte et redescends très vite. ils sont toujours la "Ouf", je montre que j ai pris 2 capotes et le plus vieux me demande "Pourquoi 2 capotes?" je lui dis "une pour toi, une pour ton ami" là il s?énerve et je comprends que lui n'est pas intéressé, par contre l'autre est chaud comme la braise. La solution que je trouve c'est le local poubelle de l'immeuble a cette heure-ci personne viendra. Il parle en arabe quelques instant et le plus jeune me dit OK. je conduits la marche Mahjoub me suis et Omar le plus vieux ferme la marche, ca me rassure pas qu'il nous accompagne mais j'ose rien dire. Arrivés au local Mahjoub descend direct son jogging, son pote est resté a extérieure du local, juste devant, je me mets direct a genou, mon coeur va exploser tellement il bat. je lèche son boxer quelques instant et sens que sa bite est déjà bien raide. L'odeur qui dégage de son boxer est forte et épicé, il n'a pas du prendre de douche et cç depuis quelques jours.Ca me freine pas, au contraire, je baisse son boxer et commence a le pompé, sa queue est correct 18cm circoncise, bein poilu, ces couilles sont bien pendantes et lourdes. Lui retire son t shirt, montrant un torse bien sculpté mais avec une putain de cicatrice sur ces abdos d'au moins 25cm. Je me concentre sur ma pipe, mais je dois pas le faire a son gout car très vite il me prend la tête entre ces mains et enfonce son chibre au fond de ma gorge. Il me parle en arabe et au ton de sa voix c'est clairement des insultes/ordres qu'il me sort. ça dure 5 minutes quand je vois Omar rentrer dans le local. il pose une question a son ami et celui réponds en riant. Omar s'approche de moi, toujours a genoux en train de m'occuper de la belle queue du premier et me crache un mollard au visage et m'insultant a son tour de "karbah". Cette situation me fait un peu peur mais m'excite énormément. la pipe dure encore quelques minutes sous les crachats d'Omar et les rires de Mahjoub. Celui-ci décide d'ailleurs d'accélérer la soirée, me demande la capote et de me mettre a 4 pattes. Il enfile la capote, moi je me crache dans la main et humidifie mon anus, Le plus jeune me crache sur le cul aussi. Il présente sa queue sur mon trou et l'enfonce direct, la douleur éclate mais je suis comme un fou, c'est grave un fantasme qui se réalise devant, si Omar se joignait vraiment aux festivités ça serait génial. Mahjoub me sodomise plutôt rudement, il devait pas avoir baiser un mec depuis un moment. son pote toujours a coté, assis sur une poubelle, rigole un peu, m'insulte de temps en temps mais a arrêter de cracher. Alors que Mahjoub accélère ce qui annonce bientôt le moment de son éjaculation, Omar se lève s'approche de moi et baisse son jogging et son caleçon dévoilant une queue plutôt bien proportionné bien que non en érection. Je pense qu'il a changé d'avis et m'en vais la mettre en bouche, mais je reçois un belle gifle, quelque seconde plus tard un épais filet d'urine sort de sa queue et vient se rependre autour de moi, il ne me pisse pas directement dessus mais le sol étant en béton et son jet puissant fait que je suis je suis clairement éclaboussé par sa pisse qui sent très fort. Dans mon dos j'entends un cri puissant et les main de Mahjoub se crisper sur mes hanche, j'ai le cul en feu, ca fait 5 minutes que j'ai jouis dans mon calbute en caressant a peine ma queue. Omar remonte son pantalon et me demande de lécher ses pompes. j'exécute pendant que Mahjoub sort de mon cul, il me demande de retirer la capote, elle est archi rempli, je la retire, fais un noeud et la jette dans une poubelle. Le plus jeune me demande mon numéro alors que l'autre est déjà parti, j'ai un peu peur, étant en couple que je me fasse chopper si je donne mon tel, mais étant un peu chienne j'accepte. ils s'en vont, j'ai récupéré la capote, suis monté dans mon appartement et me suis retapé une queue avec son jus sur le torse. Quelle bonne soirée et ce fut que la 1ere.