Histoires de sexe

Histoires de sexe écrites par des clients

Aventure dans un foyer
Histoire gay publiée le 07/09/2021
Moi homme, 59 ans, 1.80 m 120 kg, Passif. Mon fantasme : être ta chienne, ta pute, sucer à la chaîne des bites Et plus si tu sais être dirigiste et faire de moi ta pute. J’avais décidé de me lancer et de réaliser mon fantasme d'obéissance. Alors prenant mon courage, j’ai rédigé cette annonce et l’ai posée sur plusieurs pare-brise de voiture du foyer des travailleurs immigrés, boulevard du fier à Annecy. Le matin même, fébrilement, j’allais consulter ma boîte et hélas toujours rien. Ce n’est qu’au bout de trois jours que quelqu’un me répondit. Après quelques échanges de mails, de photos et d’une conversation téléphonique afin de nous assurer de la véracité de nos dires, il me donna rendez-vous un vendredi soir sur le parking devant le stade. Il me disait s’appeler Ahmed, il avait 35 ans et recherchait un passif assez soumis pour le baiser et après, le faire baiser par deux ou trois autres. J’étais très excité et m'étais bien branlé en pensant à cette aventure malgré l'appréhension de me retrouver à poil avec des mecs que je ne connaissais pas, et à l'idée de me faire sodomiser à la chaîne sans vraiment avoir de prise sur le déroulement de la soirée. J'arrivai juste à l'heure. C'était assez désert ce soir, il n’y avait pas de match. Très vite, un homme s’approcha de ma voiture. Il est assez baraqué. Il ouvre la porte et s’assoit rapidement dans la voiture, à côté de moi. De suite, il sort sa queue et me prend la main pour que je le branle, ce que je fais avec plaisir. Il a une queue de taille et d'épaisseur moyenne. Après un bref instant, il devint plus autoritaire « Suce moi salope ! » Je commence à le prendre en bouche mais dans la voiture, c’est vraiment pas évident et loin d’être confortable. J'y vais doucement mais en essayant d'en mettre le plus possible dans ma bouche. Il m’appuie rudement la tête en avant et me met sa bite au bien au fond de la bouche et je manque d'éssouffler. « Allez ! À fond chienne ! » Et il m’imprime un mouvement rapide de succion. Je l’avale de plus en plus, descends et remonte le long de sa tige, j’adore bouffer de la queue. Il grogne, m’insulte, j’adore. Puis après 5 minutes, il m’appuie à fond la tête, s’enfonce en moi et je sens son foutre m’inonder la bouche. « Avale tout grosse pute ! » Ce que je suis obligé de faire, ne pouvant me relever ou recracher tant sa bite est enfoncée dans ma bouche. « Tu es vraiment une bonne salope, on va passer aux choses sérieuses. Fous-toi à poil. » Je m’exécute, ce qui n’est pas chose aisée dans cette voiture, mais mes vêtements finissent sur la banquette arrière. Il sort soudain un petit sac avec des cordes et une laisse. Je me fais attacher les mains avec le cou. Puis il m’entrave de la laisse, il tire rudement dessus, mon visage se plaque contre lui, ce qui me coupe un peu la respiration. « Tu es à moi maintenant. Tu as voulu faire la pute. J’ai tout organisé tu vas en prendre de la bite, chienne. » Il sort de la voiture, m’obligeant à des contorsions pour sortir de son côté tout en évitant de me faire trop étrangler. J’ai un peu peur, me voir ainsi à poil dehors sous les ordres de ce mec. Heureusement, il ne faut que 30m pour aller jusqu'à l’entrée de l’immeuble. Notre entrée déclenche la lumière et c’est tout honteux que je le suis dans les escaliers déserts. Arrivés au deuxième étage, changement de décor, il y a du monde. J’ai un mouvement de recul et tente de me cacher mais les attaches de cordes m’en empêchent. De plus, mon mac tire rudement sur ma laisse, m’obligeant à avancer, courbé en avant, mettant ainsi mon gros cul laiteux bien en évidence. Alors que je passe à côté de ces mecs, je suis peloté, fouillé des fesses, les commentaires salaces fusent. Il me fait entrer dans sa chambre et m’oblige à me coucher en avant sur la table centrale. Dans cette position, j’ai le cul à la limite de la table, ma queue est écrasée sous moi et ma tête se retrouve menton relevé à l’autre bout. Il vient ensuite positionner une espèce de coussin sous mon bassin et, en me ligotant les chevilles aux pieds de chaque côté, il offre bien en évidence mon cul à ses visiteurs. Les questions d’argent ayant été sûrement réglées à l’avance entre eux, c’est plusieurs mecs qui entrent pour profiter de moi. Je les suce à peu près 30 secondes chacun, à peine une queue sort de ma bouche qu'une autre y entre profondément. J'ai même parfois du mal à respirer. Je fais exprès de laisser couler des filets de salive de ma bouche. Je suis le centre d'intérêt et j'adore ça. Ils me mettent leurs couilles au niveau de la bouche et j'ai leur queue contre mon visage, c'est encore plus impressionnant avec certaines grosses queues. Pendant que je suce, je sens des mains qui me caressent les fesses puis un me caresse le trou du cul. Un doigt s'enfonce rudement dans mon cul. Je suis en train de sucer deux queues, chacune leur tour, pendant qu'un troisième me doigte profondément. Il me fouille le cul tellement il va dans des endroits que je ne soupçonnais pas. En face, les deux m'enfoncent tous les deux leurs queues dans ma bouche en même temps. J'ai la bouche toute distendue mais j'adore ça. Le mec derrière moi arrête de me doigter. Je sens sa queue venir appuyer contre mon anus et enfonce sa queue rudement jusqu'à ce que ses couilles touchent mes fesses. Je ressens une rude douleur pendant que le gland me pénètre. Il commence ses allées et retours sans même s’inquiéter de ma crispation et des mes suppliques d’y aller mollo. Il me lime pendant quelques minutes en prenant appui sur mes hanches pour bien s’empaler à fond. Puis un autre demande à m'empaler. L’autre laisse sa place, ce nouveau venu me tire alors vers lui jusqu'à ce que sa queue soit tout entière dans mon cul, j'ai un peu moins mal. Au bout de quelques minutes, il accélère le mouvement et pour la première fois, je pousse des petits cris, je commence prendre plaisir du cul. Un autre me bascule la tête en arrière et me met sa queue dans la bouche. Je le suce goulûment, c'est le pied. J'ai au minimum toujours trois bites autour de moi, je passe de l'une à l'autre, ils me tiennent la tête et me baisent la bouche en me traitant de salope. Maintenant je suce deux queues. J'ai donc deux bites dans la bouche et une grosse dans le cul. Le mec qui m’encule augmente le rythme et surtout enfonce sa queue au maximum. Il est penché en avant, il me tient les épaules et me met d'énormes coups de bites. J'ai mal mais le plaisir et tellement grand que je prends mon pied. Ceux qui étaient dans la pièce après avoir tous joui, soit sur mon visage, sur mon dos, voire dans ma bouche, se retirent. Et d’autres entrent et ils se mettent tous sur moi. Ils me baisent dans toutes les positions mais encore plus fort. La douleur est plus grande mais le plaisir aussi. Ils font tout pour enfoncer leur queue le plus profond possible, ils s'appuient de tout leur poids sur leur bite, je suis littéralement empalé. Des bites plus grosses que d’autres agrandissant mon cul à chaque passage. Ils se déchaînent et me baisent par tous les trous. Maintenant j’en peux plus, la douleur de mon cul, ouvert à vif, se réveille. J'attends que ça se finisse, j'ai plus de salive et ce n’est pas facile de les sucer, alors je les branle mais tous veulent finir dans ma bouche ou dans mon cul. Mon cul plein de sperme fait un bruit terriblement excitant à chaque fois qu’un mec me lime et puis surtout, ça coule le long de ma cuisse. Je suis plein de sperme car de grandes giclées me tombent sur le nez, les joues et la bouche. Justement, j'entrouvre la bouche pour que le sperme coule doucement à l'intérieur. Toutes ces éjacs sur un visage, ça fait beaucoup de sperme. L’un d'entre eux m'étale le sperme partout sur le visage avec sa main; c'est chaud et bon. Finalement, j'ai vraiment pris goût à cette et je me suis fait défoncer avec plaisir. Hélas ! Cette aventure n’est que fiction... j’ai bien posé l’annonce mais n’ai eu aucune réponse. Alors pour ceux qui voudraient de moi… mon mail est dans mon annonce…