Histoires de sexe

Histoires de sexe écrites par des clients

Le chauffeur de Uber
Histoire gay publiée le 06/11/2021
Salut à tous voici une histoire qui s’est passée jeudi soir bonne lecture! Je rentre d’une soirée en ville avec des potes complètement éclaté mais je dois réserver un uber parce que y’a plus de bus pour aller chez moi. Je réserve et après 15 minutes d’attente le chauffeur me récupère: beau rebeu ultra bien foutu la trentaine avec un sourire craquant. Il est grave musclé et me fait bander direct. Je monte devant on discute de tout et de rien il est genre 2h du mat il me demande si j’ai une meuf je dis «non j’ai d’autres préférences» je m’étire en gémissant et lui fait comprendre que j’ai envie de ken. Le mec voit que je bande comme jamais je suis grave bourré. Il me regarde de haut en bas en mode prédateur et d’un coup il se touche le paquet en me disant «c’est ça que tu veux» je le regarde en mode grosse chienne et me jette dessus pendant qu’il conduit. Je le pompe bien comme il faut il kiffe et lâche des gémissements de plaisir quel bonheur je suce un uber rebeu au volant mon rêve! Je bave partout j’adore ça il me lime la gueule. Il décide de s’arrêter à un endroit où y’a personne, on va sur la banquette arrière et là le mec enlève mon fut et me bouffe le cul et me doigte je surkiffe il accélère ça me fait mouiller comme une grosse pute. Il lâche des insultes en arabe c’est trop bon et me crache sur la rondelle. Sa langue mouille bien mon trou il en redemande le salaud. Je lui dis que j’ai envie qu’il me démonte comme sa salope de service ce qu’il fait sans se prier. Le mec me démonte carrément en levrette mon cul claque de partout on hurle de plaisir tellement on kiffe. Le plaisir est immense c’est délicieux. Il me met sur le dos et me pilonne intensément en me regardant dans les yeux et me crache dans la bouche. Il me dit qu’il va juter j’ouvre grand la bouche et reçois tout son bon jus de rebeu que j’avale en le regardant bien dans les yeux. Je le lèche bien pour rien perdre et me branle en même temps. Je m’allonge et crache tout sur mon torse en criant de plaisir. On a tout les deux kiffé, on s’embrasse. Le mec me ramène chez moi et me dis qu’il espère qu’on va se revoir. Bien sûr.