Histoires de sexe

Histoires de sexe écrites par des clients

L'homme qu'il me fallait
Histoire gay publiée le 05/12/2022
C’était un jour comme les autres… A la fin de ma journée je me suis dirigé directement chez moi, je me suis lavé et changé puis j’ai discuté avec mon Homme mur de mon travail et à ce moment même il était en train d’attendre un ami, au bout d’un certain moment ce dernier a fait apparition mon Homme mur m’avait dit qu’il s’appelle Amrane. Cet homme se tenant devant moi, je ne savais quoi dire… il m’a tout à fait charmé, l’homme me voyant complètement figé a dit à ce moment-là. Ça va ? Je lui ai répondu bêtement, oh oui oui ! Et puis il a détaché son regard de moi et à commencer sa discutions avec mon Homme mur, cette discussion dura un long moment pendant ce temps sans m’en rendre compte j’avais tout le temps le regard posé sur lui et je ne sais comme bien de fois il a tourné la tête en me voyant en train de le regarder et puis détourner mon regard comme si je regardais autre chose. L’homme a compris que je voulais quelque chose de lui. Après que la longue discussion soit achevée moi et mon Homme mur nous l’avons accompagné a la porte et on lui a dit au revoir, et c’est ce moment-là ou Amrane est sorti et que mon Homme mur est monté vers le premier, j’ai profité de cet instant sans que mon Homme mur s’en rende compte de rien et je suis allé courir derrière Amrane on espérant qu’il n’ait pas monté dans sa voiture puis parti, et heureusement ce n’était pas le cas mais il était en place donc il n’avait qu’à démarrer, dieu merci il m’a remarqué puis il a sorti de la voiture me disant qu’il fait trop froid et m’a demandé ce que je faisais seul dehors. Je lui ai dit que je voulais quelque chose s’il le permettait, l’homme perplexe m’a répondu qu’il voulait bien savoir ce que je voulais. J’ai pas pu me retenir, je lui ai dit de me faire l’amour, après avoir dit ça je n’osais pas le regarder dans les yeux, il a pris un certain temps mais il m’a répondu. Alors c’est ça ! A-t-il dit, t’es un petit pédé toi. En entendant ces mots j’ai senti l’excitation monté en moi et puis je l’ai regardé droit dans les yeux et j’ai vu son regard de macho braqué sur moi en voyant ça je n’ai pas pu me retenir de sortir ma langue et lécher mes lèvres en affichant mon plus beau regard de pute. Il m’a dit de monter dans la voiture pour m’amener chez lui sachant que sa femme et ses progéniture était allé voir la famille pour quelque jours donc c’était l’opportunité parfaite pour nous. Une fois arrivé je suis allé aux toiles et me suis lavé, ensuite il m’a amené vers la chambre à coucher. Impatient, je lui ai dit de se déshabillé et j’ai fait de même de mon côté, juste après avoir fini, d’un seul bras il m’a balancé sur le lit, j’ai pu sentir sa masculinité moi qui est un homme délicat et ça m’a excité encore plus et bien sûr il se tenait devant moi avec sa bite dure et ferme entouré de veines j’ai pu voir que ça vibrait et que son liquide pré-éjaculatoire coulait lentement. L’homme se jeta sur moi et a commencé à lécher ma poitrine, ma bite était tellement dure que j’ai commencé à me branler et en gémissant en même temps, puis il a commencé à sucer mes tétons rudement je n’ai pu que gémir plus fort, ensuite il a mouillé ses doigts avec sa salive et s’est mis ca caresser mon anus et d’un seul coup rude il a infiltré son doigt, le moment même j’ai poussé un gémissement plein de plaisir, il faisait enter et sortir ses doigts de mon cul rudement et rapidement et après ça il m’a apporté ses doigts jusqu’à ma bouche en me disant. Tiens ! avales le jus de ton zoque ya l’kahba ! Comme une pute je me suis mis à lécher ses doigts comme il me l’a ordonné, ensuite il s’est mis à lécher mon cul on me disant. Y l’kahba zoquek chhél bnin ! Tout excité il léchait et léchait encore tout en gémissant avec ma voix aigüe et après ça il s’est mis debout sur les genoux et il m’a ordonné. Suces Mon Zebe ya l’kahba ! Comme toute pute qui se respecte, j’ai sauté sur sa bite et commençais à lécher puis sucer et chaque fois il gémissait en disant suce bien zebi, ça m’excitait et je pouvais sentir ma bite dure et chaude dans ma main entrain de la branler, puis il s’est allongé sur le dos je pouvais voir ces pieds tellement masculins, je me suis approcher et j’ai senti l’odeur de ses pieds, c’était fabuleux ! J’aime l’odeur des pieds des hommes, je n’ai pas pu m’empêcher de les lécher, pendant ce temps il m’admirait avec un sourire affiché sur son visage. Après m’être délecté de ses pieds, il s’est mis derrière moi, moi qui étais en position à quatre pattes et il a pénétré sa bite rudement dans mon cul et à commencer à faire des mouvements de vas et vient fort et rapide, je pouvais sentir et entendre ses couilles claquer fort dans mes fesses, en même temps il claquait une de ses mains masculines dans l’une de mes fesses en me disant. Tu sens bien zebi dans ton zoque ya l’kahba ? Et je lui répondais que oui et je voulais qu’il continue, après ça il s’est allongé sur le dos et m’a ordonner de venir s’assoir et sauter sur sa bite en lui donnant la vue sur mes fesses pour qu’il puisse frapper facilement dessus. J’ai fait comme il m’a ordonné et j’ai commencé à sauter sur sa bite, avec ce mouvement ma bite jouait dans tous les sens et je pouvais sentir sa bite allez jusqu’à mon colon et c’est à ce moment-là que j’ai taché sa bite avec un peu de ma , il m’a ordonné. Nettoies moi ça ya l’kahba ! je me suis mis à lécher et à sucer sa bite en absorbant ma , après ça il m’a ordonné de lécher ses couilles alors qu’il était en train de se branler agressivement, après ça il m’a dit de me préparer pour attraper tout son jus son jus avec ma bouche et ainsi il lâcha le tout dans ma bouche en me disant. Tiens ya l’kahba ! Ensuite je me suis mis sur le dos et commencé à me branler, il est venu et a levé mes jambes pour faire en sorte de diriger la trajectoire de ma bite vers ma bouche tout en infiltrant son doigt dans mon cul, j’ai joui et j’ai pu attraper mon sperme avec ma bouche mélangé au sien, j’ai joué un peu avec nos spermes dans ma bouche avant d’avaler le tout. Après avoir terminé il m’a dit qu’il sera toujours la si j’aurai besoin de me défouler une prochaine fois.