Histoires de sexe

Histoires de sexe écrites par des clients

Transformée en Trav à rebeu
Histoire gay publiée le 20/01/2023
Bonjour je m'appelle Johan et j'ai 24 ans. 1m80, 90kg je vis à paris. Un soir sur une appli je parle à un mec Nordine 42 ans, algérien et très bien monté. Il aime les mecs comme moi avec de grosses fesses et des seins. Il me demanda si je pouvais le rejoindre chez lui et qu'arrivé la bas j'aurai une surprise. Une fois chez lui aux portes de Paris dans une petite cité tranquille, il m'installa dans une chambre. Je veux que tu te changes et tu portes tous ce qu'il a sur le lit. Si tu m'obeis pas je te défonce, tu es a moi pour le moment, tu es enfermé tu ne peux pas échapper à ton boss. Nordine avait un petit accent du bled qui le rendait encore plus virile et puissant. Dans la chambre une robe moulante, une paire de talon, une perruque et des portes-jarretelles. Je me change, mais ce n'est pas finit il y a également une cage de chasteté et un plug de taille moyenne. Je m'insére le plug en mettant un peu de bave sur mon trou pour ce qui est de la cage de chasteté je n'arrive pas à la mettre. La situation est trop excitante et même si j'ai un petit sex de 10 cm comme je bande impossible de la mettre. Enervé d'attendre je pense il débarque dans la chambre et commença à me frapper et m'insulter. J'étais au sol en boule en pleurant. "- Je vais te faire passer l'envie de bander tu vas voir. Une si petite bite ça reste mou comme un clito. T'es un sous-homme, tu connais pas la sensation d'avoir un gros morceau lourd dans le calçon" Il exibait fierement sa bite devant moi. Vu comme ça c'est vrai que je suis une femelle face à un monstre de virilité. Pour ta premiere leçon tu vas apprendre à regarder sentir et juste touché. Tu vas pas me sucer sale pute. Je vais te rendre accro à moi. Je vais te drésser. Allonge toi sur le lit maintenant me cria-t-il. Tu vas te prendre tout mon jus sur toi et sortir de chez moi comme ça. Il commença a se masturber en me fixant, il caressait ses abdos, il me crachait dessus, il venait me pincer les tétons et jouer avec ma petite bite dans sa cage. Il enchaina d'un coup les claques, les coups de pied. Il etait très rude des fois, mais j'aimais ça. Il etait tellement virile et fort comparé à moi. Je voulais le satisfaire le plus possible et je prenais du plaisir à être mal traité comme un objet. Il m'insulta de pédale, de , de chienne à bite et puis il lachait son bon sperme sur moi. Il etait très excités il avait des tonnes de sperme. Il relacha mon coup et me demanda de partir. Je cherchais mes vêtements mais il me rappella que j'étais à lui. Mes vêtements étaient à la poubelle je devais rentré chez moi comme ça. Je commençais à paniquer, c'est la que le vicieux m'indiqua qu'une robe noir ample et un foulard etait à ma disposition. Que j'allais sortir comme une vraie femme du bled puant le sperme. Quand j'enfila la tenue j'était méconaissable. Je suis rentré chez moi une femme voilé avec des talons c'était peut etre surprenant mais j'ai reussi à rentrer. Hate de pouvoir enfin gouter à sa grosse bite.