Histoires de sexe

Histoires de sexe écrites par des clients

En crush sur un rebeu de ma classe
Histoire gay publiée le 26/12/2023
Wesh, je m’appelle Tyrick et je suis un renoi de 18 ans. Personne ne sait que je suis gay, je crush juste sur des gens et me branle en pensant à eux. J’étais en crush sur un rebeu de ma classe qui s’appelait Yanis. Il a le même âge que moi, il est grand (1m90), a une moustache et un bouc et plaque ses cheveux avec du gel. Il est super tactile, sourit beaucoup et aime fixer les gens dans les yeux m. Je savais que jamais il ne s’intéresserait à moi et qu’il était 100% hétéro. C’est pour cela que j’ai décidé de créer un compte fake (la honte), en me faisant passer pour une fille. Je l’avais ajouté et tout se passait bien ; j’étais finalement parvenu à filtrer avec Yanis et même si c’était par le biais d’un faux compte j’étais heureux. Il se faisait tard et j’ai eu comme pulsion de le chauffer. Je lui envoyais plusieurs messages à allusion sexuelle dans l’optique de le faire bander. Il était très réceptif et allait même plus loin que moi. C’est là que j’ai reçu un snap violet : lui en train de se branler. J’ai donc continué à le chauffer tout en me masturbant de mon côté. Il me demandait des nudes en retour mais je répondais seulement que je ne pouvais actuellement pas et me contentait de le chauffer. J’ouvrais les snaps tellement rapidement que je n’avais pas remarqué qu’il m’avait appelé en vidéo. Tel un abruti, je répondis et ma tête s’afficha sur l’écran, en appel vidéo avec Yanis. J’ai tout de suite raccroché, et il a envoyé un message en disant « Tyrick ? ». Mon cœur battait extrêmement vite et je l’ai tout de suite bloqué. Après ça, je n’arrivais pas à m’endormir et j’ai cogité toute la nuit ; qu’allais-je faire demain ? En cours, je voyais très bien qu’il me regardait bizarrement. Il me fixait et me dévisageait. J’étais mal à l’aise et j’ai demandé à aller aux toilettes. Je me suis enfermé dans une des toilettes et ai commencé à réfléchir. Après mûre réflexion, je me suis décidé à sortir en direction des lavabos pour me laver les mains. Yanis est sorti de nul part et m’a fait sursauté : - Oh ! Tu m’as fait peur - Désolé c’était pas mon but. Un blanc s’installe pendant que je me lave les mains. - C’était toi le faux compte hier non ? - Quel faux compte ? - Arrête de faire semblant, tu t’enfonces.. Je n’ai même pas osé répondre. - Mais du coup t’es gay ? - Quoi ?! Non pas du tout, c’était pour tester. - Ah ouais ? Et pourquoi tu voulais tester avec moi ? - Je sais pas.. T’es le seul de la classe qui a l’air d’avoir une grosse bite. - Hahaha et du coup elle est grosse ou pas ? - Ouais.. Il s’approche de moi, à quelques millimètres de mon visage et souris. Il a pour habitude de faire ça, mais là, ça m’a directement fait bander. - Et là si je la sortais tu ferais quoi ? - Hein ? Rien du tout.. - Arrête.. parlons français ; tu ferais quoi ? dit-il en me fixant droit dans les yeux et en glissant sa main dans mon pantalon pour toucher mon sexe. - Je te sucerais.. dis-je d’une en chuchotant Il s’approche de mon oreille et murmure : - Alors fais le, suivi d’un clin d’œil. Je vois qu’il baisse son survet lacoste jusqu’à ses pieds et laisse dévoiler de grosses jambes poilues. Je me doutais qu’il était poilu au vu de sa pilosité faciale. Il prend ma tête et l’approche de son boxer Calvin Klein. - Renifle, ça sent bon hein ? L’odeur est assez forte , elle sent la bite et la transpiration en même temps. - Je porte le même depuis une semaine. Il enlève ses chaussures, retire son boxer rapidement et me l’enfonce dans la bouche du côté où il y’avait sa précum. Il me tient par les locks et approche ma tête de ses couilles poulies pour que je les renifle. Il prend sa bite et me bifle violemment à lui. Je suis un homme viril et je n’avais jamais été soumis de cette façon. Il me retire le boxer qui me servait de bâillon et m’ordonne de lécher ses couilles. Je lèche ses couilles et le goût est bizarre. Je commence à le masturber tout en caressant son torse. Je lèche son gland quelques secondes et me lance. Je commence à sucer Yanis. Son 18cm est difficile à avaler, mais il prend la tête et me l’enfonce jusqu’à ses poils pubiens. Il gémit en même temps et continue de me baiser la bouche. Je suis à 4 pattes, il me tire pas les locks et enfonce sa bite au fond de ma gorge. Plein de bave coule jusqu’au sol et colle si ce n’était pas assez, il me crache dans la bouche en m’insultant de salope chaque fois qu’il retire sa bite. Les vas-et-viens dans ma bouche sont de plus en plus rapide. Il enlève ses chaussettes qui sentent mauvais et m’oblige à les sentir. Je remarque qu’il a beaucoup de fantasmes et veut essayer beaucoup de choses. Je sens ses chaussettes et il me fait bouffer ses orteils de pieds qui ont un délicieux goût. Ses pieds font du 45 et comme on dit, gros pieds, grosse bite. Je continue de me faire cracher au visage lorsqu’il se retourne et met ses fesses poilues au niveau de mon visage. Il a un cul énorme Je commence à lécher l’entrée de son anus et enfoncé brusquement ma langue après avoir craché plusieurs fois à l’intérieur. Il prend ma tête et l’enfonce et commence à vrai dire à agiter ses fesses sur ma tête. Il se retourne, m’étrangle et m’insulte recommence à m’enfoncer sa bite dans la bouche. Le goût est tellement bon et je me masturbe en même temps. Finalement, il gémit si fort et m’éjacule dans la bouche. Il me dit de ne pas encore avaler et de se mettre debout. Je me mets debout et il se met à 4 pattes. Il a l’air hésitant mais se lance finalement et ouvre la bouche. Je comprends et enfonce ma bite à l’intérieur de sa bouche. Il est surpris et continue à sucer, même si on voit qu’il a du mal. J’éjacule dans sa bouche et il se lève pour m’embrasser. C’est une sensation particulière puisque nous explorons tous les deux des expériences jamais faites auparavant. Il me crache à plusieurs reprises dans la bouche et me traite de chienne. On se rhabille et on se nettoie. Avant de sortir des toilettes il m’avoue qu’il veut qu’on aille plus loin, et qu’on s’encule mutuellement.